Sélectionner une page

‘CAMERINO 6 A CASA’ (Jeu de mots: LOGE 6/SEI = TU ES, A CASA = CHEZ TOI)

Milan, 2021

La loge, un petit chez soi au théâtre.
Un lieu où se concentrer, se réfugier, recharger les plombs avant d’entrer en scène.
Un espace chaud et rassurant comme le ventre maternel où tout est encore possible et onirique.
Voilà ce qu’est la loge numéro 6 pour Lupettatelier.
Beaucoup plus qu’une pièce au service des artistes, bien plus que le lieu où passer des heures d’attente et de tension émotive ; La loge projetée par Cecilia et Isabella est un refuge où même les couleurs et les sensations tactiles jouent un rôle déterminant.
Tissus, couleurs poudreuses et intenses, objets accrochés, légers, éclairage au service d’un haut rendement chromatique pour l’essayage des habits de scène, pour la concentration, pour l’espace privé du propre petit coin salon. Les emplacements ne regardent pas le mur mais ont un cœur qui les regroupent et les tiens unis. L’un à côté de l’autre mais séparé ; ensemble ou bien seul comme chacun préfère. L’énergie d’un cœur battant pour l’art qui est dehors mais qui, de l’art, est le berceau, derrière la porte numéro 6.

Lire l’article complet (en italien)

photos de Giulio Ghirardi